4 conseils pour bien se préparer à la pose d’implant dentaire

La manière dont vous vous préparez à la pose d’implant dentaire a beaucoup d’incidence sur la rapidité et le bon déroulement de la convalescence. Soyez sans crainte : le dentiste vous guidera à chaque étape du processus. Pour le reste, voici 4 conseils élémentaires pour bien vous préparer à la chirurgie d’implantation dentaire.

Arrêtez de fumer avant
la chirurgie implantaire

Il est toujours utile de le rappeler : fumer est extrêmement préjudiciable à votre hygiène bucco-dentaire et à votre santé en général. Si vous êtes un gros fumeur, vous pouvez vous faire refuser la chirurgie d’implantation dentaire.
En effet, le tabagisme excessif augmente considérablement le risque de complications, comme les problèmes de cicatrisation et les défauts d’intégration de l’implant dentaire à l’os de la mâchoire. Pour cette raison, le chirurgien-dentiste vous demandera d’arrêter de fumer au moins 6 semaines avant la pose d’implant dentaire.

Toutefois, si vous êtes un fumeur léger, profitez de votre chirurgie dentaire pour vous endéfaire définitivement. Cela contribuera à accélérer la régénération osseuse et la guérison de vos gencives, et améliorera l’éclat naturel de vos dents.

Prenez les médicaments prescrits par votre
chirurgien-dentiste

En prévision de la chirurgie implantaire, votre dentiste peut vous prescrire un bain de bouche antiseptique et anti-inflammatoire. En outre, la prise de médicaments prophylactiques vous aidera à guérir plus rapidement, et à diminuer la douleur et les infections post-opératoires.

Si vous prenez un traitement médicamenteux contre l’hypertension, le cholestérol ou le diabète, continuez à prendre vos médicaments conformément à la prescription avant et après la pose de l’implant dentaire, sauf avis contraire de votre médecin ou de votre dentiste. En revanche, la prise d’anticoagulants ou de pilule contraceptive devra être
arrêtée plusieurs semaines avant la pose de l’implant dentaire.

Par ailleurs, si le patient porte un stent ou un dispositif articulaire prothétique, un traitement antibiotique sera prescrit avant l’implantation dentaire. Cette mesure permet d’éviter la migration de bactéries vers le site d’implantation et réduit les risques infectieux. Si vous envisagez une chirurgie dentaire, assurez-vous de consulter au préalable votre médecin traitant ou votre cardiologue.

Effectuez les tests médicaux nécessaires à l’implantation dentaire

La pose d’implant dentaire n’est pas une intervention anodine. Des tests et des examens médicaux sont nécessaires pour s’assurer que le corps sera capable de tolérer le processus d’implantation dentaire. Ainsi, des radiographies et des scanners dentaires complets peuvent être requis. Vous devrez également consulter votre médecin pour connaître vos antécédents médicaux et allergiques, car des tests supplémentaires seront effectués si nécessaire.

Quoi qu’il en soit, chaque plan de traitement de chirurgie implantaire sera adapté à votre état de santé et à vos besoins spécifiques.

Faites le plein d’aliments tendres avant la pose
d’implant dentaire

Vos gencives seront probablement sensibles et douloureuses les premiers jours suivant la pose d’implant dentaire. Durant cette période, votre chirurgien vous recommandera de privilégier des aliments tendres. En effet, les aliments durs et croquants peuvent ralentir votre rétablissement et favoriser les infections postopératoires. De même, le fait de consommer des aliments acides et des  boissons trop chaudes ou froides favorise les inflammations gingivales et ralentit la résorption de l’œdème autour de l’implant dentaire. Comme le repos sera de mise après l’intervention, il serait préférable que vous fassiez vos provisions avant.

Pendant les premiers jours suivant l’implantation dentaire, prévoyez des repas semi-liquides (soupes, bouillons de légumes…) et des aliments mous (pâtes, fromages, yaourt, compote de fruits, purée de pomme de terre). De toute évidence, l’idéal serait de cuisiner vos repas au préalable et de les garder au frigo pour une convalescence sereine.

Le déchaussement dentaire : facteurs de risques et traitement

Le déchaussement dentaire est un abondant de la gencive aux côtés des dents. On appelle déchaussement dentaire une récession gingivale qui engendre un affaiblissement de l’os et les ligaments. Cet écrasement amène à une poche parodontale.

Le déchaussement des dents peut arriver après l’âge de 40
ans et même dès l’adolescence. Ces causes se diffèrent, alors quel est la
nature du problème des dents tombantes et sensibles ? Et quel traitement
doit-on aboutir ?

Les indices d’avertissements

Le déchaussement dentaire est principalement dû à la gingivite, qui présente une inflammation de la gencive. Cette inflammation entraîne des rougeurs et des irritations. Si la gencive est enflammée, on remarque des saignements lors du brossage. Dans ce cas il est nécessaire de visiter un spécialiste pour traiter ce problème.

La gingivite est l’un des principaux alertes pour le
déchaussement des dents, elle doit être traitée le plutôt possible sinon elle
mène à une parodontie et un risque de perte totale des dents.

Les facteurs de risque d’un déchaussement dentaire

  • L’un des facteurs de risque est caractérisé par
    la position des dents, tel que si on trouve un mauvais alignement au niveau des
    dents, cela peut finir par un déchaussement dentaire. Aussi, l’amas des
    bactéries et du tartre causé par un mal nettoyage des dents représente un
    facteur majeur de déchaussement.
  • Le bruxisme représente une cause pour le
    déchaussement.
  • Le tabac.
  • Inflammation des gencives
  • Des mouvements dentaires suite à un traitement orthodontique.

Quel traitement pour un déchaussement dentaire ?

Les causes d’un déchaussement des dents se diffèrent, ainsi
que son traitement. Si la personne est dans le stade d’alerte, elle doit faire des
suivis dentaires chez un spécialiste pour cibler le problème et mettre fin à la
récession des gencives.

Un autre moyen pour traiter ce problème est de faire un
détartrage. Ce détartrage est représenté par l’élimination de la plaque et le
tartre de la surface dentaire du patient. Ensuite, faire un surfaçage
radiculaire par le fait d’ajuster la surface dentaire affin de faciliter le
nettoyage de la plaque.

Pour prévenir le déchaussement dentaire, les spécialistes recommandent
la greffe de la gencive. Cette méthode qui vise à distraire une faible couche
et la coller à la base de la dent.

Tous ces traitements nécessitent une bonne hygiène buccale,
tel qu’un brossage des dents régulier, l’utilisation d’un dentifrice fluor et l’adoption
du fil dentaire pour nettoyer entre les dents.

Mauvais alignement dentaire Quel traitement adopter ?

Un mauvais alignement dentaire ou bien un défaut de la mâchoire
peut engendrer des malaises. Ces problèmes orthodontiques engendrent des soucis
à respirer, à parler et principalement à manger.

Les gens qui souffrent de ces difficultés doivent avoir
recours à la chirurgie dentaire. En effet, l’innovation dans le domaine
dentaire a permis d’améliorer le sourire avec des technologie très efficaces et
qui garantit des résultats satisfaisants.

La méthode la plus pratique pour embellir un sourire suite à un défaut d’alignement dentaire est le port d’un appareil dentaire. C’est vrai que cette solution permet d’avoir un bon résultat, mais généralement, les personnes souhaitent porter un dispositif discret pour ne pas montrer leur défaut aux autres.

L’avancement dans le domaine dentaire a pris en
considération les attentes des patients c’est pour cela on trouve la méthode de
gouttière dentaire de type invisalign.

La méthode invisalign est une innovation dentaire qui utilise
des coquilles invisibles. Ces gouttières transparentes ont pour rôle de bouger
doucement les dents du patient pour atteindre les corrections désirées.

Les étapes de correction d’un mauvais alignement dentaire avec la technique de gouttière invisalign commencent par la fabrication des gouttières transparentes adaptés à la morphologie du patient. Ensuite, ces coquilles seront changées de manière assidue jusqu’à avoir l’amélioration finale des dents.

Corrections invisalign : je peux bénéficier ?

Les personnes qui ont un écartement dentaire, un
chevauchement des dents, un problème de fermeture de la bouche sont tous
concernés par le traitement avec gouttière invisalign.

Ces patients effectuent un contrôle régulier affin que le
dentiste suit le déplacement des dents et fait les modélisation 3D nécessaires
pour arriver au résultat final.

Les gouttières invisibles ou transparentes visent à rétablir
des problèmes d’orthodontie et améliorer le sourire d’une manière discrète, il
est donc très nécessaire de bien choisir un dentiste expérimenté dans la pose
et l’alignement des dents.

Quels avantages possèdent cette technique ?

Le principal avantage de la technique invisalign c’est qu’elle
est discrète donc esthétiquement le patient n’a aucun malaise. Aussi, l’utilisation
des gouttière amovibles oblige l’utilisation de la soie dentaire et par la
suite une bonne hygiène dentaire.

Pour résumer, cette technique invisible est très pratique
par rapport au appareils dentaires classiques.

Combien de temps dure un traitement de blanchiment ?

Un blanchiment des dents est un adoucissage qui donne l’impression
que les dents sont en bonne santé. Tout d’abord, chaque personne qui cherche à
bénéficier de belles dents tout blanches, elle doit savoir qu’un tel
blanchiment ne s’effectue que sur une bouche saine : dents et gencives
saines.

Durée d’un blanchiment dentaire

Le traitement de blanchiment dentaire est réalisé généralement qu’une seule fois. Ce traitement impose un entretien spécifique affin de garder la fertilité du résultat. Il est bien nécessaire de se faire blanchir vos dents chez un dentiste professionnel.

Au cours du premier rendez-vous avec le dentiste, il propose au patient un guide de couleurs ainsi des photos pour accompagner l’amélioration du soin de blanchiment. La première étape avant de subir l’action de blanchiment, une séance de détartrage est effectuée afin d’avoir des dents bien nettoyées et comme ça l’aspiration du gel pour le blanchiment est facile.

En moyenne, le temps de traitement d’un blanchiment dentaire
professionnel dure 18 mois. Mais, il faut noter qu’un blanchiment dentaire chez
le dentiste dure largement qu’un autre effectué à la maison avec des produits
naturels.

Quel mode de vie après un blanchiment des dents ?

Toute personne qui a subi un blanchiment dentaire doit
suivre un mode de vie qui convient à cet acte pour garder la durabilité du
résultat obtenu. En effet, suite à un blanchiment, les dents peuvent perdre un
peu de leurs couleurs. Cela, peut être présent de façon adaptée et parfois
fréquente si les dents sont exposées à des actions qui modifient leur couleur
tels que les aliments.

Un meilleur entretien dentaire après un blanchiment nécessite :

  • Diminuer la consommation de quelques aliments
    après un blanchiment comme : sauces tomates, les aliments acides, les
    chocolats, les fruits rouges…etc. Tous ces aliments modifient la couleur les
    dents et cela diminuent l’efficacité du blanchement.
  • Eviter le tabac
  • Faire des consultations dentaires assidues pour
    analyser l’état des gencives
  • Boire beaucoup d’eau

Quelques astuces pour un blanchiment dentaire naturel

Certaines personnes désirent avoir un beau sourire avec des
dents tout blanches, mais ils préfèrent appliquer des solutions naturelles que
subir une séance de blanchiment dentaire chez un professionnel.

En effet, il existe plusieurs astuces à base de nature qui
donnent un éclaircissement aux dents et garantissent un sourire éclatant. Parmi
les clefs de blanchiment, on trouve :

  • Le bicarbonate de soude, très pratique et donne
    un bon résultat, mais il est conseillé de l’utiliser 1 à 2 fois par semaine.
  • Le charbon végétal, autre astuce pour des dents
    lumineuses. On peut l’appliquer avec la dentifrice.
  • Le sel marin
  • Fraise + bicarbonate de soude : effectuer
    un ménage jusqu’à avoir une pâte. Ensuite mettez cette pâte sur les dents pendent
    15 minutes.

En finir avec la mauvaise haleine

L’halitose est une haleine dont l’odeur est désagréable. Généralement, ce sont les bactéries présentes sur les dents qui produisent cette mauvaise odeur. Ces odeurs buccales changent tout au long de la vie selon la santé buccale et digestive.

Dans la plupart des cas, une mauvaise haleine est considérée
comme une source de stress et un handicap social.

Quels sont les causes d’une mauvaise haleine ?

Dans 80% des cas, les mauvaises odeurs buccales sont causées
par la bouche même. Les bactéries qui se trouvent de façon naturelle dans notre
bouche se nourrissent de protéines qui vont par la suite abaissées. Lors de ce
fonctionnement, une grande quantité de composants sulfurés fragiles seras
libérée et donc une haleine est présente.

Pour d’autres cas, les causes sont à l’origine
gastronomiques et digestives. Au cours de la digestion, certains aliments
peuvent dégager une mauvaise odeur. Parmi ces aliments on trouve les oignons,
sauces grasses, ail et l’alcool.

Autres causes pour une mauvaise haleine

Les infections bucco-dentaires : les maladies parodontales tels que les abcès des gencives ou une parodontite représentent l’une des causes d’une mauvaise odeur de la bouche.

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire : ne pas suivre une bonne hygiène bucco-dentaire peut engendrer des maladies de la gencive. Ainsi, le fait d’oublier de brosser les dents au minimum deux fois par jour, cela aide les particules de la nourriture de persister entre les dents et augmente la présence des bactéries et par la suite la provocation d’une mauvaise haleine.

Bouche trop sèche : la salive contient des caractéristiques
antibactériennes, c’est un rince bouche naturelle. Elle permet de supprimer les
particules qui sont responsable de la mauvaise haleine.

Le tabac : la consommation du tabac assèche la
bouche ce qui accélère les maladies dentaires et cause l’halitose.

D’autres causes qui sont responsables à une mauvaise odeur
tels que la consommation d’alcool et la respiration par la bouche. Dans
certaines situations, une haleine peut être une affectation d’un problème de
santé comme : le diabète, une faiblesse rénale, les infections des sinus.

Comment remédier à une mauvaise haleine ?

Dans le cas où la cause d’une mauvaise odeur est une cause
gastronomique et digestives, il est recommandé de prendre un reflux gastrique,
c’est un traitement très efficace pour améliorer très rapidement les effets
déplaisants.

Pour les cas d’une carie ou abcès, il faut suivre une bonne
hygiène bucco-dentaire (faire un bain de bouche, se brosser les dents, changer
les brosses à dents…), et consulter le médecin dentiste d’une façon régulière pour
vérifier l’état des dents et prévenir les maladies dentaires.

Généralement, pour faire face à une mauvaise haleine, il faut s’attaquer aux principales causes. Cela indique qu’il faut diminuer les émetteurs des odeurs, atténuer les brûlures de l’estomac, procéder à un détartrage, éviter certains aliments.

Pour conclure, en appliquant ces simples mesures, les
mauvaises odeurs buccales seront disparues. Sinon, si le problème persiste, il est
conseillé de voir un spécialiste de santé pour voir s’il y a un problème
médical derrière cette odeur.