Solution pour calmer le mal aux dents

Rate this post

Toothache
« Vous avez mal aux dents ? Allez-vous la faire arracher »

Telle est l’expression que l’on entend dire à tout moment et à tout le monde. Et l’on part trouver certaines personnes qui ont la réputation d’exceller dans ce genre d’exercice.

Le mal aux dents a des causes très nombreuses, très complexes  et il n’y a pas une méthode unique ni un remède unique pour le guérir.

Tantôt le mal aux dents est une simple sensation désagréable se produisant seulement lorsque la dent subit le contact d’un aliment chaud ou froid, ou simplement sucré. La dent douloureuse paraît saine ou percée seulement d’un petit trou. Le plus souvent son altération siège sur un côté de la dent et si les dents sont serrées la voisine empêche de voir le point malade.

Cette variété de mal aux dents, très bien supportée par les personnes qui n’ont pas de leurs dents le souci nécessaire. Mais quand, l’altération de la dent atteint le voisinage de la pulpe, la douleur devient insupportable et fait présager les douleurs absolument intolérables de la rage de dents, à ce moment, comme toujours d’ailleurs ce qu’il convient le mieux de faire, c’est d’aller voir un dentiste. Le nettoiement de la cavité malade et l’application en une seule séance d’un ciment dentaire suffiront pour calmer presque instantanément la douleur et pour conserver et guérir la dent.

Chez soi, il convient de nettoyer le mieux possible, si on le peut, la cavité malade avec un cure-dents et de se rincer ensuite la bouche avec de l’eau juste tiède pour qu’elle ne soit pas douloureuse puis de sécher la cavité le mieux possible avec une boulette de coton.

la rage de dents

Le second degré dans le mal aux dents correspond à ce que l’on appelle la rage de dents, il est occasionné par l’altération de la pulpe, c’est-à-dire du nerf dentaire. Il se traduit par des douleurs d’une violence inouïe, provoquées quelquefois par la succion de la dent ou par la présence d’un corps étranger dans la cavité de la dent. Comme ces douleurs sont absolument insupportables, ce sont celles qui décident le plus souvent ceux qui eurent sont atteintes à sacrifier leur dent malade. Quand l’extraction ne présente pas de difficultés, les patients sont habituellement immédiatement soulagés.

Le traitement qu’on peut pratiquer soi-même chez soi de la rage de dents ne diffère pas sensiblement de celui dans les cas d’un simple mal aux dents.