Les contre- indications à l’implantologie dentaire:

Rate this post

La pose d’implants est réalisée pour remplacer une ou plusieurs dents abîmées ou manquantes. Une racine artificielle est implantée dans l’os du patient, après cicatrisation et intégration de l’os, un pilier est ajouté à la racine artificielle, pilier qui sera enfin surmonté d’une prothèse afin de compléter la dentition naturelle du patient.

Il remplace la ou les racines d’une dent absente et sert de support pour réaliser une couronne, un bridge, pour stabiliser une prothèse amovible.

La pose d’implant nécessite une bonne santé générale pour un taux de réussite élevé, puisque seul 2 à 5 % des implants subissent un échec partiel ou total.

Si la plupart des personnes peuvent se poser un implant dentaire sans aucun souci il existe des cas rares avec des contre-indications à la pose d’implants dentaires. Car elle peut occasionner des complications graves.Quels sont toutes les contre-indications possibles à une chirurgie dentaire en Tunisie ?

 

Quand pose-t-on un implant dentaire?

Un implant peut être mis en place,soit après la cicatrisation de l’os et de la gencive ou soit après l’extraction d’une dent .La pose d’implants dentaires est une intervention quasiment routinière et quotidienne pour le chirurgien dentiste et c’est un acte peu douloureux. Il se fait sous anesthésie locale comme pour la plupart des  traitements de dentisterie.

La prothèse dentaire définitive est réalisée après la solidification de l’os autour de l’implant ( dans un délai de 2 à 6 mois).

Pendant cette durée , le patient peut recevoir une prothèse provisoire qui est idéale au niveau esthétique.

Quelles sont les contre-indications possibles ?

Il existe plusieurs types de contre-indications aux implants dentaires.

Les contre-indications absolues :

-Allergies majeures : plus précisément aux anesthésiants utilisés durant la chirurgie, ces allergies peuvent provoquer une enflure post-opératoire importante ; Choc anaphylactique ou même le décès du patient.

Pathologies cardiaques : Ces pathologies peuvent occasionner le décès du patient
• Valvulophathies et chirurgie valvulaire prothétique
• Infarctus du myocarde récent
• Insuffisance cardiaque sévère
• Cardiomyopathie

AVC (accident vasculaire cerebral)
Cancer évolutif : il est ici question des cancers qui ne sont pas en rémission. Les cancers qui ont été traités par des biphosphonates ou ayant nécessité des traitements de radiothérapie dans la région des mâchoires présentent aussi une contre-indication.
– Maladies osseuses: Maladie des os de verre (L’ostéogenèse imparfaite), Maladie de paget, Ostéomalacie.

– Traitements de l’ostéoporose ou de certains cancers par biphospnonates même plusieurs années auparavant.
Maladies immuno-dépressives comme le SIDA ou patient dont le système immunitaire est affaibli ou supprimé, dans ce cas risque  d’échec de l’ostéointégration et risque d’une infection post-opératoire.

– Porteurs de prothéses orthopédiques
– Certaines maladies psychiatriques graves
– Les enfants ne peuvent pas subir de traitement d’implantologie avant la fin de la croissance de leurs maxillaires avant 17 /18 ans

Dans ces cas les complications en cas de chirurgie dentaire peuvent être graves.

Les contre-indications relatives, liées à des maladies ou des conditions particulières :

Certaines contre-indications seront évaluées en fonction du patient, chaque cas est évalué de sorte à ne pas provoquer de graves conséquences.

Ainsi, certaines  pathologies comme le diabète, l’angine de poitrine peuvent compliquer la pose d’implants. Aussi, certaines maladies psychiatriques telles que la schizophrénie ou paranoïa, ou encore démence sénile.

La toxicomanie et l’alcoolisme peuvent empêcher la bonne cicatrisation. Et certains patients candidats aux implants  prenant des anti-coagulants ont une coagulation modifiée et un risque d’hémorragie important.

Enfin, la grossesse n’est pas une période conseillée pour suivre un traitement d’implantologie.

Les contre-indications relatives localisées, liées à des maladies ou des conditions particulières :

Enfin, certaines contre-indications sont liées à des problèmes locaux comme par exemple : une maladie parodontale, une insuffisance d’os, un patient atteint de bruxisme, des problèmes aux muqueuses buccales, des dents infectées ou encore une hygiène buccale insuffisante.

– Mauvaise hygiène bouche et dents: Elle met en péril toutes les reconstructions prothétiques en général et les implants ne font pas exception. Par conséquent, le patient doit se brosser les dents et se conduire de façon responsable et, une fois pour toutes, acquérir une hygiène bucco-dentaire digne de ce nom.

À savoir qu’il est déconseillé aux fumeurs de fumer pendant leur traitement implantaire. En effet, la cigarette peut prolonger les périodes de guérisons et cicatrisation voire provoquer des infections.

-L’alcoolisme et le tabagisme sont classiquement décrits comme pouvant compromettre la réussite d’un implant. Néanmoins, il faut relativiser les choses et raison garder. L’important, c’est la dose !

Quelles sont les complications possibles ?

L’ensemble des complications possibles pour le patient du fait de ces contre-indications peuvent être d’ordres très différents : des risques anesthésiques, des risques de rejet d’implant, des risques d’hémorragies, des lésions nerveuses ou du sinus maxillaire, ou encore des infections ou abcès, des complications post-opératoires.

En conclusion, malgré   tous ces risques la mise en place d’implants dentaires réalisés dans de bonnes conditions par un chirurgien expérimenté, reste un acte chirurgical fiable, simple, aux complications rares et sans conséquence la plupart du temps.

Malgré tout, un acte chirurgical n’est jamais anodin. Alors il faut informer votre chirurgien-dentiste  pour tout problème de santé qui peut compliquer votre implantologie dentaire en Tunisie pour vous garantir une chirurgie dentaire réussie.