L’importance des nettoyages de routine

soin-dentaire-tunisie

De nombreux individus négligent les soins dentaires malgré l’importance d’une bonne hygiène bucco-dentaire. Il est important, même pour les personnes qui n’ont pas de sérieux problèmes de se rendre chez le dentiste au moins une fois tous les six mois. Les nettoyages de routines sont importants pour garder la bouche, les dents et les gencives saines. Cela évite aux patients des traitements éventuels plus invasifs.

Réduire les risques de maladies des gencives

La gingivite est le problème le plus commun résultant d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire cependant, une visite chez le dentiste tous les six mois peut réduire les risques de gingivites et de parodontites. Le dentiste nettoie les dents et également entre les dents si un dépôt de plaque pouvant mener à une gingivite à débuté. Le dentiste peut également recommander un nettoyage à l’aide de fil dentaire à son patient.

Prévenir le cancer de la bouche

Des nettoyages réguliers chez le dentiste permettent de vérifier que la personne n’est pas affectée par un cancer de la bouche. Plus le cancer est détecté tôt, plus il est facile à traiter puisque c’est l’un des types de cancer qui est le plus facile à soigner. Le dentiste pourra facilement déceler les signes de maladies lors d’un nettoyage de routine.

Éliminer les risques sérieux

Les nettoyages de routine chez le dentiste tous les six mois réduisent les risques de problèmes dentaire ou permet de les détecter plus tôt. Le dentiste repère facilement les cavités, les dents fêlées et autres problèmes tôt, ce qui se traduit par un traitement plus facile qui dans le cas contraire devient une intervention invasive comme la pose d’implant si le problème n’est pas repéré assez tôt.

Le blanchiment des dents pour un sourire éclatant

blanchiment-dent-tunisie

Illuminez votre sourire

Votre sourire est très précieux et vous ferez toujours tout ce qui est en votre pouvoir pour le préserver.
De nombreuses personnes choisissent de blanchir leurs dents, mais avant de s’engager, voici comment réduire les effets secondaires du blanchiment des dents.

Sensibilité dentaire

La première chose à savoir est que le blanchiment des dents éclaircit la teinte des dents mais accroit la sensibilité des dents.
Cette sensibilité accrue des dents est l’effet secondaire le plus courant chez les patients ayant réalisés un blanchiment des dents. Cette sensibilité disparait quasiment tout le temps en une semaine environ et aucun dégât irréversible n’est causé à la dent.

Lorsque la sensibilité des dents est augmentée, il est important et également vivement conseillé de surveiller la quantité de fruits et de jus de fruits que vous consommez afin de ne pas aggraver le phénomène. En effet, l’acidité présente dans les fruits frais fragilise l’émail des dents et conduit ainsi à l’hyper-sensibilité des dents.

Éviter de blanchir vos dents excessivement, cela peut stimuler la terminaison nerveuse de la dent et mener à l’hypersensibilité.

Si vous utilisez un kit de blanchiment, n’appliquez pas trop de gel de blanchiment.

Si vous souffrez d’une maladie des gencives ou d’un autre type d’hypersensibilité des dents, vous devriez prendre conseil chez votre dentiste afin de déterminer la meilleure option de blanchiment pour vous.

Il est important de savoir que le blanchiment des dents devrait toujours être délivré par un dentiste, Les bars à sourire qui offrent ce traitement d’esthétique dentaire ne sont pas autorisés par la loi.

Arrêtez de fumer, sauvez votre sourire

blanchiment-tunisie

Vous savez certainement que fumer augmente les risques de cancer du poumon mais saviez vous que cette habitude impacte également votre sourire ?
Les fumeurs chroniques souffrent de problèmes dentaires qui rendent leur sourire disgracieux.
Comprendre comment le tabagisme affecte votre santé bucco-dentaire pourra peut être vous donner un coup de pouce pour arrêter définitivement de fumer.

Les changements associés au tabagisme

Des produits chimiques dangereux sont contenus dans la cigarette, beaucoup sont cancérigènes et d’autres ont des effets négatifs sur la santé.
La nicotine et le goudron sont absorbés par l’émail de vos dents ce qui résulte en une coloration jaune des dents et même marron si vous êtes un fumeur invétéré.
Les produits chimiques contenus dans les cigares et les cigarettes rendent vos dents moins propres. Le tabagisme est associé à l’accumulation de tartre et de plaque dentaire à la surface des dents.
Avec le temps, cela augmente les risques de développement de cavités à l’intérieur des dents et d’autres problèmes bucco-dentaires. Fumer provoque également l’apparition de rides autour de la bouche ce qui détériore votre sourire.

Pathologies dentaires plus sérieuses

En plus d’engendrer une dentition disgracieuse, fumer cause des problèmes graves de santé à cause des produits cancérigènes de la cigarette. Le tabagisme augmente les risques de cancer de la bouche (qui peut être mortel).
Les fumeurs sont également sujets aux gingivites et parodontites ce qui provoque parfois la perte des dents. La résorption de l’os de la mâchoire est aussi l’une de ces conséquences ce qui pose problème à un âge plus avancé.

Traitements pour les problèmes bucco-dentaires liés au tabagisme

La meilleure solution reste l’arrêt du tabagisme, cela réduit les risques d’apparition du cancer et des maladies des gencives. Votre dentiste peut également vous recommander des traitements de blanchiment des dents et de prévention des maladies des gencives afin d’embellir votre sourire pour les années à venir.

F.A.Q blanchiment des dents

Blanchiment dents
Qui est habilité à réaliser un blanchiment des dents ?

Le blanchiment des dents est un soin dentaire et il ne devrait être réalisé que par un dentiste ou un autre professionnel de la dentisterie comme un hygiéniste dentaire.
Certains salons de beauté proposent des blanchiments des dents mais c’est illégal et dangereux pour la santé bucco-dentaire si aucun dentiste professionnel n’est présent .
Vous pouvez acheter des kits de blanchiment dans le commerce mais ils comportent également des risques.

Tous les dentistes peuvent-ils pratiquer le blanchiment des dents ?

Oui, à condition qu’ils soient enregistrés au conseil national de l’ordre des médecins dentistes.
Les hygiénistes dentaires peuvent également pratiquer le blanchiment lorsqu’il est prescrit par un dentiste.

Quels sont les risques des kits de blanchiments et des bars à sourire ?

Certains kits de blanchiment ne contiennent pas assez de produit pour être efficaces.
Si ce n’est pas un dentiste qui pratique le blanchiment, la digue qui est censée protéger les gencives laisse parfois une partie des agents de blanchiment couler dans la bouche.
Les blanchiments effectués en salon par un personnel non qualifié et sans formation comportent un risque pour la santé bucco-dentaire, c’est également illégal.

Est ce que le blanchiment des dents est remboursable ?

Non, cette intervention est considérée comme étant un soin cosmétique.
Les prix de ce soin varient, le blanchiment au laser est un peu plus cher que les blanchiments classiques à la lumière LED.

Est-ce que le blanchiment des dents est indiqué pour tout le monde ?

Votre dentiste vous dira si un blanchiment de dents est adapté à votre cas.
Le blanchiment n’est pas toujours indiqué, les maladies des gencives ainsi que le port de couronnes dentaires par exemple sont deux cas où l’intervention n’est pas adaptée.

Est-ce que le blanchiment des dents est permanent ?

Non, le blanchiment dure jusqu’à trois ans mais cela varie d’une personne à une autre.
Généralement, l’effet du blanchiment ne persiste pas si vous fumez, buvez du vin rouge, du thé ou du café qui tâchent les dents.

Combien coûte  un blanchiment des dents ?

Le blanchiment des dents coûte entre 400 et 800 euros par séance en France, plusieurs séances peuvent être nécessaires afin d’atteindre le résultat souhaité.

Implants vs techniques conventionnelles

couronne-zirconeAvant l’existence de l’Implantologie dentaire, un édenté total n’avait pas d’autre solution que les prothèses amovibles, les grands édentés aussi, majoritairement. Les patients peu édentés mais ne disposant pas de dents naturelles suffisamment résistantes sur l’arcade étaient dirigés également vers ces systèmes considérés alors comme une étape avant d’en venir à l’édentation complète à court ou moyen terme. C’était une façon de limiter les dégâts.

Ces prothèses amovibles occupent un volume plus important que les dents, parfois même beaucoup plus important. Elles donnent aux patients le sentiment d’un objet rapporté et mal intégré. Leur dépose plusieurs fois par jour, nécessaire pour leur entretien, est un rappel permanent de leur infirmité. Même lorsque ces prothèses sont bien tolérées, il existe un effet synergique dans la psychologie de l’individu qui fait qu’une autre dégradation, capillaire par exemple, va devenir exagérément insupportable.

Certaines de ces prothèses sont munies d’un faux palais pour des raisons de maintien. Ceci a pour conséquence une altération du goût, doublée d’un éventuel problème de phonation, et une perte du sens du contact. Le toucher buccal permet de mieux percevoir la consistance des aliments et leur palpation renseigne sur leur forme. Ces éléments font partie de la gustation, et leur absence est un handicap qui replace la gastronomie dans les souvenirs lointains.

Ces prothèses peuvent aussi être mal supportées pour des raisons de douleurs permanentes ou occasionnelles. Elles sont parfois peu rétentives, elles ont de fâcheuses tendances à s’échapper.

Leur liberté est insupportable. Elles gardent un côté antinaturel, on n’a d’ailleurs jamais pu faire supporter un appareil amovible à un animal accidentellement édenté.

L’efficacité des prothèses amovibles dans l’acte masticateur est toujours plus ou moins perturbée. Le régime alimentaire s’en ressent, inévitablement. En France c’est 50% de la gastronomie qui se trouve de ce fait rejetée. Ce problème n’existe pas dans tous les pays, mais les Français doivent être traités avec des soins particuliers, en fonction de leur attachement pour leurs petits plats préférés. Il arrive cependant que ces appareillages soient parfaitement tolérés. Je dirai que dans ces cas là, ils sont bienvenus, et les patients satisfaits n’ont alors aucune raison de rechercher une solution différente. Un autre système peut s’avérer moins efficace et même perturbant. Il ne faut jamais proposer un travail prothétique implanto-porté à un patient satisfait de ce qu’il porte en bouche.

Face aux appareillages amovibles, les implants apportent deux types de service. Celui qui est le plus souvent demandé, généralement par l’intermédiaire du confrère qui a tout essayé pour faire tenir la prothèse de son patient, est de créer un système implanté sur lequel la prothèse amovible existante, en question, va pouvoir venir se fixer par clipage. Ces systèmes peuvent être très discrets et assurer seulement le maintien efficace de l’ensemble. Il peut aussi être plus conséquent et supporter une part des forces masticatrices. Par la même, ils soulagent les tissus gingivaux et suppriment les douleurs ou les blessures.

Le deuxième type de service est d’ajouter sur les arcades dentaires les implants qui vont permettre la réalisation de prothèse fixes.

Avant l’existence de l’Implantologie dentaire, une édentation d’une ou de quelques dents pouvait être restaurée par l’adjonction d’une prothèse fixe. Cette solution reste une excellente solution encore aujourd’hui, lorsqu’elle est fonctionnellement et psychologiquement bien supportée.

La prothèse fixe permet des reconstitutions, à la fois esthétiques et confortables. Elle noccasionne des douleurs que lorsque les dents naturelles utilisées s’affaiblissent ou s’infiltrent. Ces défauts sont rares et généralement parfaitement réversibles lorsqu’ils sont traités à temps. Ils restent néanmoins un signe de précarité à moyen ou long terme.

En fait l’Implantologie dentaire est très étroitement liée à la discipline de la « Prothèse Fixée ». Les implants dentaires sont apparus précisément, pour permettre la réalisation des prothèses fixes dans les cas où seules les prothèses amovibles étaient envisageables.

Les implants dentaires permettent aussi d’économiser l’utilisation des dents naturelles pour maintenir les prothèses fixes.